Séminaire Société, économie et politique du Japon contemporain : "Les recompositions socio-spatiales des agglomérations japonaises depuis les années 1990, à l’épreuve des mobilités : de la rapidité homogène aux lenteurs différenciées"

Dans le cadre du séminaire "Société, économie et politique du Japon contemporain", Sophie Bunhik (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) interviendra sur le sujet : "Les recompositions socio-spatiales des agglomérations japonaises depuis les années 1990, à l’épreuve des mobilités : de la rapidité homogène aux lenteurs différenciées"

 

Date : Mardi 3 mai 2016 de 17h à 19h30
Lieu : Salle 481C (Salle du Conseil) - Université Paris Diderot, 4ème étage, Aile C, Bâtiment des Grands Moulins, 16 rue Marguerite Duras, 75013 Paris

 

 

 "Les recompositions socio-spatiales des agglomérations japonaises depuis les années 1990, à l’épreuve des mobilités : de la rapidité homogène aux lenteurs différenciées" par Sophie Bunhik (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

 

 

Résumé de la présentation

 

Cette recherche s’intéresse à l’évolution du peuplement, de l’aménagement et du fonctionnement des banlieues des aires métropolitaines japonaises depuis la fin de la bulle et la Décennie perdue. Durant la période de Haute croissance, un faible contrôle sur les usages des sols a permis une expansion considérable des banlieues, où se sont installés des individus suivant le parcours professionnel et résidentiel typique de la famille nucléaire d’après-guerre. Les kōgai ont ainsi constitué le lieu d’épanouissement d’une classe moyenne enrichie, symbole de la réussite du Japon d’après-guerre. Cependant, ces territoires périurbains sont aujourd’hui soumis à des processus cumulés de déclin provoqués par la baisse de la population du Japon. Mais le facteur démographique seul n’explique pas pourquoi la décroissance progresse à un rythme plus élevé dans les banlieues que dans des zones déjà classées en dépeuplement avant 1990. Ces banlieues « perdent » au profit d’espaces attractifs, notamment les centres-villes rénovés par des projets urbains de prestige. En Occident, la périurbanisation est toujours perçue comme un vecteur de fragmentation sociale. Le cas du Japon montre toutefois que le déclin périurbain ne présente pas que des opportunités de réduire l’artificialisation des sols. Il pose des problèmes potentiellement dévastateurs aux collectivités locales : fermeture des commerces et des lieux de sociabilité, départs d’incendie dans des maisons vides, chute des recettes fiscales et risques d’isolement des plus âgés… Ces mutations soulèvent des questions d’aménagement pionnières sur la métropolisation en contexte de faible croissance et sur le vieillissement des espaces périurbains à travers le monde.

L’intervention est structurée autour de deux axes. Le premier s’attache à restituer les principaux résultats obtenus à l’interrogation principale de la thèse : à décroissance urbaine, mobilité décroissante (shrinking city, shrinking mobility) ? Un des principaux objectifs de la thèse a consisté à ne pas voir dans le déclin périurbain un simple résultat mathématique de la démographie actuelle du Japon ou d’un rejet en bloc des modes de vie périurbains. Grâce à une production cartographique et iconographique croisant les spatialités du peuplement avec les flux de mobilité résidentiels et quotidiens dans l’agglomération d’Ōsaka, la thèse interprète la distribution du déclin urbain comme le versant territorial de la transition néolibérale du capitalisme japonais et de ses institutions depuis les années 1980. Cela pèse sur les parcours résidentiels de ménages plus petits, plus âgés et aux revenus moyens plus inégaux. Derrière l’image d’une stagnation des villes japonaises et sous la vision apologétique de la « ville compacte » justifiant la sélectivité des opérations de renaissance urbaine, se cachent des mutations abruptes de l’articulation entre réseaux de transport et territoires, qui mettent en jeu l’accès de résidents vieillissants à un large éventail de ressources de proximité.

 

Le second axe de la présentation est réflexif : il retrace la manière dont ce travail a souhaité faire dialoguer des courants théoriques et des thèmes qui agitent le champ disciplinaire de la géographie et de l’aménagement à l’échelle internationale, avec celui des études japonaises. Le tournant des mobilités (mobility turn) en sciences sociales illustre notamment une relation asymétrique entre la construction de cadres théoriques généraux et le terrain japonais, souvent renvoyé à un statut de terrain atypique, surtout hors de Tōkyō. C’est en observant le transfert vers les études urbaines japonaises de concepts et de débats anglo-saxons sur la dimension spatiale de la justice sociale (shrinking cities, state rescaling et néolibéralisation des politiques urbaines, food deserts), puis en collaborant avec des collègues sur des méthodes de mesure et des outils communs (le traitement de données avec des systèmes d’information géographique) que ma thèse a été influencée par certaines (r)évolutions récentes de la géographie et de la sociologie urbaines japonaises.

 

Références (sélection)

AVELINE Natacha, La ville et le rail au Japon. L'expansion des groupes ferroviaires privés à Tôkyô et Ôsaka, Paris, CNRS Éditions, 2003, 238 p.

AVELINE-DUBACH Natacha, L’Asie, la bulle et la mondialisation, Paris, CNRS Éditions, 2008, 319 p.

BERQUE Augustin, BONNIN Philippe et GHORRA-GOBIN Cynthia (dir.), La ville insoutenable, Paris, Belin, 2006, 366 p.

BOYER Robert et SOUYRI François (dir.), Mondialisation et régulations. Europe et Japon face à la singularité américaine, Paris, La Découverte, collection TAP/Économie, 2001, 180 p.

COULMAS Florian, Population Decline and Ageing in Japan : the Social Consequences, Londres, Routledge, 2007, 167 + viii p.

FUJITA Kuniko, « Financial crises, Japan’s state regime shift, and Tokyo’s urban policy », Environment and Planning A, vol. 43/2, 2011, pp.307-327.

HIRAYAMA Yōsuke, « The governance of urban renaissance in Tokyo. Post-urbanization and enhanced competitiveness », in MOK Ka Ho et FORREST Ray (dir.), Changing Governance and Public Policy in East Asia, Londres, Routledge, 2009, pp. 303-323.

HIRAYAMA Yōsuke et RONALD Richard, Housing and Social Transition in Japan, Abingdon et New York, Routledge, Housing and society series, 2007, 232 p.

IWAMA Nobuyuki 岩間伸之(dir.), Fūdo dezāto mondai – Muen shakai ga umu ‘shoku no sabaku’ [Food Deserts. The Product of Indifferent Societies], Tōkyō, Nōrin tōkei kyōkai, 2011, 163 p.

LECHEVALIER Sébastien (dir.), La grande transformation du capitalisme japonais, Paris, Presses de Sciences Po, 2011, 419 p.

MARTINEZ-FERNANDEZ Cristina, AUDIRAC Ivonnne, FOL Sylvie et CUNNINGHAM-SABOT Emmanuèle, « Shrinking Cities : Urban Challenges of Globalization », International Journal of Urban and Regional Research 36/2, 2012, pp. 213-25.

MATANLE Peter, RAUSCH Anthony et le Shrinking Regions Research Group, Japan’s Shrinking Regions in the 21st Century: Contemporary Responses to Depopulation and Socioeconomic Decline, Amherst, NY, Cambria Press, 2011, 564 p.

SUGITA Satoshi 杉田, Kaimono nanmin. Mō hitotsu no kōreisha mondai [Sinistrés du shopping. Un problème de plus rencontré par les personnes âgées], Tōkyō, Ootsuki shoten, 2008, 208 p.

SUZUKI Takaaki, « L’hybridation néolibérale de l’État développeur japonais », Critique internationale n°63, 2014/2, pp. 19-39.

THOMANN Bernard, Le salarié et l’entreprise dans le Japon contemporain, Paris, Les Indes savantes, 2008, 345 p.

TSUKAMOTO Takashi (2012a), « Neoliberalization of the Developmental State : Tokyo’s Bottom-Up Politics and State Rescaling in Japan », International Journal of Urban and Regional Research, vol. 36/1, janvier 2012, pp.71-89.

YAHAGI Hiroshi 矢作, Toshi shukushō no jidai [L’ère des villes en décroissance], Tōkyō, Kadokawa shoten, 2009, 201 p

 

Sophie Buhnik est docteure en géographie et en aménagement du territoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (C.R.I.A., UMR Géographie-cités). Grâce au soutien de la JSPS, elle a réalisé une partie de sa thèse à l’Université municipale d’Ōsaka (été 2010) et à l’Université Ritsumeikan à Kyōto (avril 2012-avril 2013). Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Paris (A/L 2003) et diplômée du Magistère Urbanisme et aménagement de l’Université Paris 1, elle a travaillé de 2008 à 2011 pour la DATAR, d’abord comme chargée d’étude aux projets de développement et de gouvernance de la région capitale (« Grand Paris ») puis comme rédactrice associée. Elle enseigne la géographie et l’aménagement en tant qu’ATER à l’Université Paris 4 (2015-2016). Ses recherches portent sur les recompositions socio-spatiales des métropoles japonaises et sur l’évolution des conditions de mobilité des citadins japonais habitant des territoires urbains en déclin (shrinking cities). Depuis 2011, elle s’occupe de la direction éditoriale du bulletin d’analyse de l’actualité japonaise Japan Analysis (http://www.centreasia.eu).

Contacts : Adrienne Sala  <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. > / Brice Fauconnier <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. >

Actualités du centre


Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::getList() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/mod_aidanews2.php on line 31

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 358

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 394

Warning: Creating default object from empty value in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1248

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1402

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1433

Warning: Creating default object from empty value in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1248

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1402

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1433

Warning: Creating default object from empty value in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1248

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1402

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1433

Warning: Creating default object from empty value in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1248

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1402

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1433

Warning: Creating default object from empty value in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1248

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1402

Strict Standards: Non-static method modAiDaNews2Helper::shorten() should not be called statically in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1433

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/clients/a25351243617adf2a7c40c0f5d27ae30/web/modules/mod_aidanews2/tmpl/default.php on line 34