[Journée d'études] "Robots, poupées et techno-réalités au Japon : La fabrique des êtres artificiels"

Le groupe d'études Populations Japonaises organise un journée d'études intitulée "Robots, poupées et techno-réalités au Japon La fabrique des êtres artificiels". 
Avec la participation d'Agnès Giard (Sophiapol, EA 3932, université Paris Nanterre), Zaven Paré (Université d’État de Rio de Janeiro, École supérieure de design industriel), Sasa Yûko (ISIR, UMR 7222, Sorbonne université).
Discutant : Yatabe Kazuhiko, université Paris Diderot
Lire la suite...

[Conférence] "Mouvante comme le sable : la scène artistique japonaise des années 1960 à nos jours"

De quoi exactement parle-t-on quand on met en valeur aujourd’hui la collaboration, la communauté, la collectivité ? Comment les artistes et théoriciens japonaises ont-ils profondément mis en question ces idées tellement centrales dans l’approche des arts et formes sociales du présent ? Quelles pratiques expérimentales ont créé ces artistes pour déplacer et jeter un nouvelle éclairage sur l’idée de collectivité ? Cette conférence réfléchit sur ces problèmes à travers leur manifestation dans les arts contemporaines japonais, en s’appuyant sur des exemples pris dans la théorie de l’art des années 1950, l’art « intermedia » les années 1960, les évènements photographiques des années 1970, et la sculpture après le triple désastre de Fukushima/Tōhoku. À chacune de ces périodes, les artistes repensent d’une manière subtile mais puissante les pratiques collectives du passé et du présent.
Lire la suite...

[Conférence] "Whither the EU-US-Asia Triangle? The politics of norm in the age of developed countries’ risk", Ken Endo

Le triangle UE-US-Japon et la politique de normes face aux multiple défis

Democracy has become a risk in developed countries. With their middle-class emerging as the losers of globalisation, populistic forces gain ground. In parallel, we face a number of external challenges, notably the rise of China - a "global (value-)depreciative empire". As a result, liberal and social values are under threat. This presentation explores the conditions under which those values are maintained in such difficult times, with particular emphasis on an enhanced cooperation between Japan and the EU - the two normative powers in the world.
 
Lire la suite...

[Colloque] "Apprentissage et enseignement des kanji au XXIème siècle"

Les études récentes telles que le sondage relatif à la langue japonaise réalisé par l’Agence pour les affaires culturelles (bunka chô) montrent que les relations que les Japonais entretiennent avec les kanji sont en train d’évoluer à notre époque « numérique ». Dans ce contexte, quel enseignement des kanji est réellement nécessaire ? Notre colloque « Apprentissage et enseignement des kanji au XXIème siècle » se propose de réfléchir au sens et à l’intérêt de l’apprentissage et de l’enseignement des kanji, et de redécouvrir les charmes de cette écriture.

Lire la suite...

[Journée d'études] "Roland Barthes: Empire des signes, empire du haïku"

Le haïku occupe une place centrale dans L’Empire des signes (1970) de Roland Barthes, par le nombre des pages et des fragments qui lui sont consacrés, mais aussi par le rôle-pivot qui lui est assigné dans l’économie du livre :
« Tout ce que je dis ici du haïku, je pourrais le dire aussi de tout ce qui advient lorsque l’on voyage dans ce pays que l’on appelle ici le Japon. »
Afin de mieux saisir ce haïku selon Roland Barthes, on a réuni ici barthésiens, comparatistes et japonologues, en espérant que se noue entre eux un dialogue fécond autour de la poétique du haïku, du transfert du genre en Occident, des conditions et du sens de son appropriation par l’auteur de MythologiesS/Z ou des Fragments d’un discours amoureux.

 

Lire la suite...

[Rencontre]« L’Âge d’or de la prose féminine au Japon (Xe -XIe siècle) », Jacqueline Pigeot

À l’occasion de la parution de son dernier ouvrage « L’Âge d’or de la prose féminine au Japon Xe -XIe siècle » (édition Les Belles Lettres), nous accueillerons Madame Jacqueline Pigeot.

"Le Roman du Genji, un chef-d’œuvre incontesté de la littérature universelle, est dû à une femme, Murasaki Shikibu, qui vécut à la cour du Japon aux alentours de l’an mil. Sa contemporaine Sei Shônagon a laissé un ouvrage unique en son genre par sa liberté de ton et son traitement virtuose de l’art de la liste : les Notes de Chevet. Une autre femme de la noblesse, connue comme « La mère de Fujiwara no Michitsuna », avait quelques années auparavant rédigé les Mémoires d’une Éphémère, sans doute la première autobiographie de la littérature mondiale. 

Dans ce livre, Jacqueline Pigeot rappelle les conditions qui ont permis l’épanouissement de la prose féminine à cette époque, et analyse plusieurs des procédés d’écriture (monologue intérieur, modalités du dialogue, citations cryptées) pour la première fois mis en œuvre dans les Mémoires d’une Éphémère et dans Le Roman du Genji." (Les Belles Lettres)

 

Lire la suite...