Journée d'études du groupe Populations Japonaises - 23 janvier 2017

Le groupe Populations Japonaises du CEJ vous invite à une journée d'étude sur le racisme et le métissage

 

 

Date : Lundi 23 janvier 2017 - 14h à 17h
Lieu : Inalco, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris - Salle 3.13

 

 

 

  • La construction de la race et la question du racisme au Japon, 19ème-21ème siècles
    Arnaud Nanta (CNRS - IAO)

      Durant le dernier tiers du 19e siècle, le Japon se construit un champ d'anthropologie physique afin d'étudier les races humaines et pour classer les peuples et nations en suivant ce critère biologique utilisé par l'ensemble des puissances de l'époque. Le Japon d'alors s'inscrivait ainsi au sein d'un logos identique à celui de la France et de l'Allemagne, pays à la pointe dans ce créneau. Néanmoins, dans le monde qui a suivi la défaite de l'Axe dont le Japon impérial était l'allié, l'archipel s'est vu entouré d'un halo l'associant à l'Allemagne nazie et être considéré comme l'un des pays les plus racistes au monde avec, du temps de la guerre froide, l'Afrique du Sud du régime de l'Apartheid.
    Le présent exposé souhaite brosser un tableau historique des "sciences des races" dans le Japon moderne et contemporain, tout en analysant leurs rapports avec la ségrégation et le racisme avant et après 1945. On essayera d'interroger la relation entre les deux éléments, ainsi que le discours selon lequel un racisme consubstantiel existerait au Japon.
     
  • Qu’est-ce que le métissage ?
    Emmanuel Lozerand (Inalco - CEJ)

    On essaiera de clarifier autant que faire se peut la notion de "métissage", d'abord en rappelant son histoire politique, sociale et "scientifique" (à travers la pensée raciologique) ; ensuite en revenant sur l'usage métaphorique (généralement positif) qui s'est développé dans les ouvrages comme ceux de  Jean-Loup Amselle (Logiques métisses, 1990 ; puis Branchements, 2001), Alexis Nouss et François Laplantine (Le Métissage, 1997), Serge Gruzinski (La Pensée métisse, 1999).