Changement de Salle : [Projection] "Royal Café", Tenzin Dazel

La projection initialement prévue en salle 3.03 aura finalement lieu en Amphi 2.

 

Royal Café est le deuxième film de Tenzin Dazel, Tibétaine née en exil en Inde, qui a grandi en Suisse et fait des études de mode en France. Réalisée en collaboration avec Rémi Caritey, avec un budget minimal, cette fiction en noir et blanc montre Tenzin, aspirante cinéaste tibétaine et double de la réalisatrice, en quête d’acteurs pour son prochain film. C’est pour elle l’occasion de rencontrer des Tibétains réfugiés à Paris aux prises avec le déracinement de l’exil. Elle les rencontre au Royal Café, un restaurant indien du quartier de La Chapelle où les Tibétains se donnent rendez-vous, pour recréer un entre-soi tibétain et évoquer leur situation d’exilés. Tous sont perclus de doutes : la réalisatrice qui maîtrise mal le tibétain à force d’exil et qui est en rupture avec son père, les potentiels acteurs qui, sous des airs fanfarons, ne savent pas s’ils obtiendront des papiers ou un travail, s’ils reverront leur famille, si leur langue et leur culture survivra à l’exil. Tous tentent de trouver un sens à une vie qu’ils n’ont pas souhaitée, dans un monde qui leur est étranger.

 

Dates : 
Mardi 12 juin 2018 - 17:30 - 19:00
 
Lieu : Amphi 2
 - Inalco - 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
 
 
Diffusion organisée conjointement par le CEJ et ASIEs. 

 

Affiche_Cafe

[Conférence] Groupe d'étude de Philosophie Japonaise

 « Ki as a phenomenon of feeling »

Yukiko KUWAYAMA (Université de Hildesheim, Allemagne)
 
     In the presentation, I would like to introduce a part of the main thesis from my dissertation’s project. The main aim of my dissertation is to point out a possible connection between current debates in the philosophy of feelings (“Philosophie der Gefühle” in German) and the concept of Ki (Qi), a Sino-Japanese term for breath, sense, feeling, atmosphere, mood, smell, intention etc. The concept of Ki has a broad and flexible range of meanings, including its transformative character between materiality and immateriality or its being both at the same time. In my current research, the main thesis is concentrated on the following three points: 1. To assert

Lire la suite...

[Journée d'étude] "Mariage et famille en Asie orientale : continuité et rupture "

Crédits : HOU Renyou

 
Les recherches sur le mariage et la famille au Japon, en Chine et en Corée du Sud se focalisent souvent sur la seule histoire de l’institution et sur la mesure de la nuptialité (âge au mariage, célibat définitif) et des différents records démographiques de ces pays d’Asie: très faible fécondité, vieillissement démographique rapide et célibat important, rôles de genre relativement figés au sein de la cellule familiale nucléaire, ainsi que sur les certains écarts notables entre ces pays (sex-ratio, mariages internationaux, démographie).
Lire la suite...

[Conférence] "L’héritage phénoménologique du jeune Nishida"

Conférence du groupe de philosophie japonaise
 
M.Quentin BLAEVOET, Université de Lille.

Les Recherches sur le Bien (善の研究) sont l’expression d’une intuition philosophique première qui prend la forme, d’abord, d’une psychologie descriptive organisée autour de la notion d’« expérience pure » (純粋経験), empruntée à William James. Elle constitue pour Nishida le principe du processus d’unification de toute la réalité.

Tant de par l’élaboration d’une psychologie descriptive que par la recherche de l’unité des multiplicités la philosophie de Nishida entretient comme un air de famille, une proximité avec la phénoménologie européenne initiée par Husserl, dont Nishida se fera commentateur et interprète dans les années qui suivent les Recherches sur le Bien. Les réflexions collectées dans『自覚に於け る直観と反省』1 consistent – du moins en partie – en la réévaluation de ces premières intuitions philosophiques à la lumière de la philosophie husserlienne elle aussi encore en cours d’élaboration. Dans quelle mesure la philosophie de Nishida, telle qu’elle se développe à partir du milieu des années 1910, est-elle tributaire de la phénoménologie de Husserl ? Sans négliger le fait que dans cet ouvrage Husserl ne constitue pas la seule pierre angulaire de la réflexion, il s’agira pour nous, au cours de cette étude, 1. d’analyser et d’interpréter les transformations de la philosophie de Nishida dans le passage de 『善の研究』(1911) à『自覚に於ける直観と反省』(1913-1917), 2. d’y déceler les influences de la phénoménologie husserlienne et d’en analyser la portée ; et 3. d’évaluer l’importance de la phénoménologie dans l’élaboration de la logique du Basho.

Enfin, il s’agira non pas seulement de mettre en évidence l’héritage phénoménologique de Nishida, mais d’amorcer ce qui sera l’objet d’une autre étude, c’est-à-dire la nécessité contemporaine, pour la phénoménologie, de prendre en charge la philosophie de Nishida une fois sa pensée parvenue à l’âge de sa maturité, au sein de laquelle fleurissent les différents lieux, en particulier le lieu du Néant absolu qui dépasse les acceptions des transcendantalismes dans lesquels la philosophie de Nishida prend racine, y compris celle de Husserl. 

Dates : 
Samedi 12 mai 2018 - 14:30 - 17:00
Lieu : 
Salle 3.15 - Inalco - 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
 
AfficheCEJ1205

[Journée d'étude] "Philosophie de la sortie du nucléaire"

Intervenants :
Yoshiyuki Sato (Université de Tsukuba), 
Takumi Taguchi (Université d’Utsunomiya),
Saeko Kimura (Université Tsuda), 
Yōtetsu Tonaki (Université Keiō)

Modérateur : Yuji Nishiyama (Université Métropolitaine de Tokyo)

Avec le soutien du JSPS, Fund for the Promotion of Joint International Research (Fostering Joint International Research, No. 15KK0052).

Dates : 
Mardi 27 mars 2018 - 17:00 - 19:00
Lieu : 
Salle 4.07 - Inalco - 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
 
Lire la suite...

[Conférence] "The North Korean Dilemma and Japan",

Prof. Yasuyo SAKATA was a research fellow of the Research Institute for Peace and Security (Tokyo) Security Studies Program (1992-94), visiting research fellow at the Institute of Modern Korean Studies at Yonsei University (2008-09) and the Sigur Center for Asian Studies at George Washington University (2014). She is a member of the Japan Ministry of Defense Central Deliberative Council on Defense Facilities. She is a board member of the Japan Association for International Security and the Association for Contemporary Korean Studies in Japan. 

Lire la suite...

[Journée d'études] "Robots, poupées et techno-réalités au Japon : La fabrique des êtres artificiels"

Le groupe d'études Populations Japonaises organise un journée d'études intitulée "Robots, poupées et techno-réalités au Japon La fabrique des êtres artificiels". 
Avec la participation d'Agnès Giard (Sophiapol, EA 3932, université Paris Nanterre), Zaven Paré (Université d’État de Rio de Janeiro, École supérieure de design industriel), Sasa Yûko (ISIR, UMR 7222, Sorbonne université).
Discutant : Yatabe Kazuhiko, université Paris Diderot
Lire la suite...

[Conférence] "Mouvante comme le sable : la scène artistique japonaise des années 1960 à nos jours"

De quoi exactement parle-t-on quand on met en valeur aujourd’hui la collaboration, la communauté, la collectivité ? Comment les artistes et théoriciens japonaises ont-ils profondément mis en question ces idées tellement centrales dans l’approche des arts et formes sociales du présent ? Quelles pratiques expérimentales ont créé ces artistes pour déplacer et jeter un nouvelle éclairage sur l’idée de collectivité ? Cette conférence réfléchit sur ces problèmes à travers leur manifestation dans les arts contemporaines japonais, en s’appuyant sur des exemples pris dans la théorie de l’art des années 1950, l’art « intermedia » les années 1960, les évènements photographiques des années 1970, et la sculpture après le triple désastre de Fukushima/Tōhoku. À chacune de ces périodes, les artistes repensent d’une manière subtile mais puissante les pratiques collectives du passé et du présent.
Lire la suite...