Nakajima Akiko

Maître de conférences

Université Paris Diderot, UFR LCAO

Coordonnées professionnelles

5, rue Thomas Mann, 75205 Paris Cedex 13

akiko.nakajima*at*univ-paris-diderot.fr

Thèmes de recherche

  • Linguistique : synonymie, polysémie, néologie
  • Didactique : compréhension écrite et orale

Enseignements de l'année en cours

  • L2 : Thème
  • M1 : Expression écrite
  • M1 : Linguistique japonaise
  • Etc.

Publications principales

Co-direction d’un ouvrage collectif

 - Kango no gengogaku [linguistique du lexique sino-japonais], codirigé avec Hiroko Ōshima et Raoul Blin. Tokyo : Kuroshio, 2010.

Ouvrages collectifs

- « Modes de dénomination catégorielle : le cas du suffixe sino-japonais –kê », in Japon Pluriel 8, Arles : Philippe Picquier, 2010, pp.21-31.

- « Shinzoogo niokeru ‘do’ ‘kee’ ‘ryoku’ no yoohoo [Emplois néologiques des suffixes do, kê et ryoku] », in Hiroko Oshima, Akiko Nakajima et Raoul Blin (eds.), Kango no gengogaku [Linguistique du lexique sino-japonais], Tokyo : Kuroshio, 2010, pp.159-176.

- « Fonctionnement de la particule to en japonais comme marque d’identification », in Sylvester N. Osu, Gilles Col, Nathalie Garric & Fabienne Toupin (eds.), Construction d’identité et processus d’identification, Bern : Peter Lang, 2009, pp.181-199.

Articles

- « Yooroppa no jookyuu nihongo gakushuusha niyoru webusaito no kuchikomi no kaishaku [Lectures d’avis de site japonais par des apprenants européens du niveau avancé] », avec Hisashi Noda, Suzuko Anai, Yoko Kuwabara, Minoru Shiraishi et Yumiko Murata, in Japanese Language Education in Europe, no.15, Association of Japanese Language Teachers in Europe, à paraître.

- « Aji o awarasu kotoba : « oishii, umai, mazui » no tagisei to kôbun no tokuchô [Expressions désignant le goût : caractéristiques polysémiques et syntaxiques de oishii, umai, et mazui] », Hikaku nihongaku kyooiku kenkyuu sentaa kenkyuu nenpoo [Rapport annuel de recherches du Centre d’études japonaises comparatives], no. 10, Université d’Ochanomizu, Tokyo, 2014, pp.210-217.

- « Suffixes sino-japonais désignant les caractères type teki, kê et fû », dans le cadre de l’atelier « Néologisme et société », 4e Congrès du Réseau Asie & Pacifique, École nationale supérieure d’architecture, Paris, 14-16 septembre 2011 [en ligne]. Disponible sur <http://www.reseau-asie.com/userfiles/file/I06_akiko_teki_fu.pdf>.

- « Kee to fuu no shinki yoohoo nitsuite [Emplois néologiques des suffixes kee et fuu ] », Hikaku nihongaku kyooiku kenkyuu sentaa kenkyuu nenpoo [Rapport annuel de recherches du Centre d’études japonaises comparatives], no. 7, Université d’Ochanomizu, Tokyo, 2011, pp.75-79.

- « Moodle o riyoo shita nihongo koosu dezain ni tsuite : oopun soosu shisutemu no riyoo to kanoosei [Conception d’un cours de japonais avec Moodle : utilité et possibilité du système de l’Open Source] », avec Sugako Iseki, Yûko Arai, Kayoko Gillot-Iwauchi, Rei Komai et Hiroko Oshima, in Japanese Language Education in Europe, no.14, Association of Japanese Language Teachers in Europe, 2010, pp.76-83.

Réunion du CEJ, Belle Gabrielle, novembre 2010
De gauche à droite : J.-M. Butel, Kawarabayashi A., I. Konuma, Terada S., C. Sereni, Nishio S., C. Marquet, E. Lozerand
 

De gauche à droite : E. Lozerand, M. Saucier, A. Bayard-Sakai, S. Terrail-Lormel, A. Roy, C. Galan, A. Carbonnet, F. Macé, M. Vieillard-Baron