Journée d'études du groupe Populations Japonaises - 31 mars 2017

Le groupe Populations Japonaises du CEJ vous invite à une journée d'études sur transmission au sein de la famille

 

  

Dates : 
Vendredi 31 Mars 2017 - 14:30
 
Lieu : 
65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

 

 

 

  • L’implication du concept de «civilisation (bunka)» dans l’organisation de la non-reproduction
    Isabelle Konuma (INALCO - CEJ)
    L'expression « bunka (civilisation, culture) » est employées avec une connotation souvent positive : bunka-jin, bunka kokka, bunka-teki seikatsu… Nous analyserons dans cette intervention l’organisation juridique de la non-reproduction (stérilisation, avortement) des populations exclues de ce cadre « civilisationnel » en raison de leur spécificité (physique, mentale ou sociale). Nous partirons de l’interprétation de l’article 25 (droit à la vie) de la Constitution de 1946 par les juristes tels que Wagatsuma Sakae : une division théorique entre les membres d’un État civilisé et les bénéficiaires des mesures sociales en résultent, une division qui a un impact sur le plan de la mise en place du régime eugéniste d’après-guerre. Le modèle de la « maternité civilisée », qui reste fortement enraciné au Japon, s’inscrit dans ce cadre.

 

  • Le mouvement de la réforme du droit des successions au Japon
    Ishiwata Harumi (Université de Tôhoku)

    Avec le vieillissement de la société et l’augmentation des familles recomposées, le contexte dans lequel s’inscrivent la famille et la succession a changé. Par conséquent, il est question de réformer le droit des successions afin de s’adapter aux changements de la société. Le ministère des Affaires juridiques a publié le projet provisoire de réforme du droit des successions en juin 2016 au Japon. Dans l’exposé, nous approfondirons principalement la réforme relative à la protection du conjoint survivant. Le projet provisoire introduit de nouveaux droits au logement du conjoint dans le but que le conjoint survivant puisse continuer à vivre dans la même maison après le décès de son conjoint. Le projet provisoire tente par ailleurs de modifier la part héréditaire du conjoint afin de prendre en considération la contribution du conjoint survivant dans la succession. Nous tenterons d’analyser l’effectivité de ce système. 

 

  • Le choix du prénom dans les couples internationaux au Japon
    Garance Ducros (LISST-MFJ)

    La communication porte sur une enquête dont le but est d'identifier les éléments susceptibles d’orienter la façon dont les couples internationaux nomment leur enfant au Japon. Un couple international renvoie ici à une personne japonaise mariée ou vivant avec un étranger. Les témoignages qui ont été rassemblés à cette fin proviennent essentiellement des couples dont le(la) partenaire est occidental(e) : français(e) dans la plupart des cas, sinon britannique, américain(e), etc. On souhaite ainsi comprendre la façon dont ces couples inscrivent leur enfant dans les deux familles et les deux cultures.

Recent Publications